Blatta & Inesha – Art Of Techno [EP] (2014)

0

Nouvel EP, les maestros ont encore frappé…

Enchaînant frénétiquement les releases depuis 2006 (ah clairement, et pour preuve, cet EP est leur quatrième de l’année…), le duo italien refait surface en cette rentrée 2014. Pour ceux qui ne les connaissent pas, Blatta & Inesha font partie de ces classiques de la techno moderne. Fort présents sur cette scène depuis des années, ils côtoient les plus fins artistes (parmi lesquels Modek, Attaque, Doc Trashz, I Need?, Mustard Pimp, The Sneekers et bien d’autres) et signent chez les plus admirables labels (tels que Bad Life, Police Records, Crux Records ou Blood Music), et tout ça, ce n’est pas pour rien. Si les maestros ne sont devenus vraiment populaires qu’à partir de 2010, année pendant laquelle ils ont été repérés pour de bon avec des titres mémorables et désormais classiques comme My Lady Don’t Mind ou Urban Cougar, c’est parce qu’ils balancent une techno propre à eux, destinée aux oreilles les plus fines et demandeuses de saleté.

Blatta & Inesha – Art Of TechnoAvec Surface Tension, leur premier album sorti en 2013 chez Bad Life, ils avaient démontré la puissance de leur monde à travers des pistes mélangeant chacune les styles et sonorités. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont un parcours on ne peut plus mouvementé et qu’ils font dans le varié, en ne se tenant pas qu’à un style ; de la lourde techno à l’electro/techno violente, en passant par un penchant electro/house. Alors, que vaut Art Of Techno ? Eh bien cet EP relève tout simplement de l’art, à savoir une nouvelle preuve d’un savoir enrichi au fil des années. Au programme, deux morceaux : I’ll Buy That For a $ et My Low Don’t Cost A Thing – chacun à l’ambiance différente de l’autre. Le premier entame la chose avec des leads doux et planants avant de partir sur un beat déchaîné, profond et intense – comme un rêve qui vire soudainement au cauchemar, et le second garde une ligne haute en basses grinçantes et profondes. On retient principalement de ces deux sons cette techno parfaitement ‘temporisée’, résonante et cassante propre aux deux Italiens. Avec comme toujours la présence d’une ligne de basse englobante jaugée avec des pincettes. Chacun de leur son est à adorer, dans le sens où chaque morceau possède son habillage propre, son atmosphère et sa lourdeur.

Blatta & Inesha – Art Of TechnoSi je gardais Parallels & Meridians (de leur EP Coordinates sorti chez Southern Fried Records) comme référence en matière de techno survoltée, et Too Many Glowsticks (de leur album Surface Tension) comme grosse claque sonore, ces deux morceaux neufs viennent nous caresser les oreilles, si précieuses soient-elles, pour y amener de nouvelles saveurs. Et c’est comme ça qu’opère la magie du duo : en cherchant, avec chaque morceau, une nouvelle déviation à leur style. Alors, si vous ne les connaissez pas, écoutez leurs releases depuis qu’ils ont commencé à balancer du son – car ça en vaut la peine – et savourez cette techno si puissante !

Blatta & Inesha :

Police Records :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here